Plus de 14000 euros versés par la cité scolaire Jean-Moulin à l’association Odysséa

14 813 euros : c’est la somme exacte remise par l’association sportive de la cité scolaire Jean-Moulin à Odysséa. Vendredi 13 janvier, en fin d’après-midi, en présence de membres du personnel et d’élèves, l’association qui collecte des fonds pour aider à la lutte contre le cancer du sein a reçu des mains de l’équipe d’EPS un très beau chèque. Celui-ci est le fruit des efforts fournis lors du cross solidaire de l’établissement qui s’est déroulé en octobre dernier. Les kilomètres parcourus par les élèves lors de cet événement ont en effet été récompensés par de très nombreux dons. Heureux de recevoir cette somme, M. Gwenaël Vigot, président de l’antenne brestoise d’Odysséa, a chaleureusement remercié les participants pour leur soutien et pour l’engagement qu’ils avaient manifesté lors de cette belle course en rose – la couleur de l’association. M. Godec, professeur d’EPS, a d’ailleurs rappelé l’implication constante des élèves dans le cross solidaire qui se déroule chaque année depuis 11 ans au sein de l’établissement.

Élèves, professeurs et Président d’Odyssea peuvent se réjouir de la réussite de l’édition 2022 du cross solidaire

Vendredi 14 octobre 2022 à 17h30 la cérémonie républicaine de remise des diplômes du DNB a rassemblé environ 150 personnes au collège Jean Moulin

Dans une atmosphère empreinte de joie et de gravité, 80 anciens élèves de troisièmes et leur famille (sur les 120 lauréats de la session 2022) ont été accueillis pour recevoir le premier diplôme de leur scolarité dans la salle théâtre de l’établissement, aménagée pour l’occasion.

La direction de la cité scolaire, le Conseiller principal d’éducation et les professeurs principaux ont félicité chaque lauréat pour sa réussite, rappelant la nécessité de conserver l’original du diplôme.

A l’issue de la cérémonie, un moment de convivialité était proposé, durant lequel les anciens collégiens devenus lycéens ont pu retrouver leurs camarades de troisième autour de jus de fruits et de viennoiseries.

Compte-rendu de l’échange franco-allemand Erasmus+ avec un lycée de Aurich.

Rédaction par Envel et Alyssa.

Dimanche 18 septembre

En fin d’après-midi, nos correspondants allemands sont enfin arrivés de Paris où ils avaient fait une halte le samedi pour visiter la ville. À leur arrivée, nous avons brandi des pancartes de bienvenue pour les accueillir avant que chaque élève français ne retrouve son correspondant allemand.

Le soleil étant généreux, j’ai emmené mon correspondant à la plage, nous nous y sommes baignés, puis nous sommes rentrés pour manger des crêpes à la maison.

Lundi 19 septembre

Nous nous sommes retrouvés à 9h. Les agents du lycée nous avaient préparé un petit-déjeuner copieux et convivial au self pour célébrer l’accueil de nos amis allemands. Nous avons ensuite fait des jeux pour casser la glace et (re)faire connaissance car certains n’avaient pas participé à la semaine d’échange en Allemagne en juin 2022.

L’après-midi, tous les élèves ont eu cours d’EPS. Pendant que le groupe français a suivi son emploi du temps habituel, les jeunes allemands ont dû parcourir le lycée pour apprendre à s’y repérer et préparer leur présence auprès des CM2 de l’école primaire Marie Curie en fin de semaine.

Mardi 20 septembre 2022

Nous sommes partis en bus à la découverte de Brest. Nous y avons formé des groupes franco-allemands de 6 personnes qui ont ensuite participé à un Escape-Game dans le centre-ville. 7 énigmes devaient être résolues et nous permettaient d’apprendre à connaitre la ville. Le groupe le plus rapide a remporté un prix.

Avant que nous prenions le téléphérique, un groupe d’élèves français a fait un exposé sur ce moyen de transport et les ateliers des Capucins. C’est au soleil sur le parvis des Capucins que nous avons pique-niqué. Ensuite, nous avons visité la plus vieille rue de Brest, la rue Saint Malo, qui est la seule à avoir survécu aux bombardements consécutifs de la Seconde guerre mondiale. Pour continuer la journée de façon sportive, nous sommes allés faire de l’escalade à « Climb-Up en groupes binationaux.

Mercredi 21 septembre

Nous avons eu une matinée de cours classique pendant que les élèves allemands étaient répartis dans différentes classes et niveaux. Ils ont ainsi pu découvrir le système scolaire français et comparer avec leur quotidien de lycéens allemands.


L’après-midi, le programme en famille était libre. Par exemple, certains ont pu visiter des villes tandis que d’autres ont pu faire des activités comme aller au Laser-Game à Quimper ou à Océanopolis à Brest.

Jeudi 22 septembre

Nous sommes allés visiter Concarneau. Le groupe franco-allemand a commencé par une visite guidée de la ville close et les élèves y ont appris beaucoup de choses et quelques anecdotes,

A l’occasion d’un rallye-photos, nous devions prendre des photos originales devant un monument précis : être photographiés avec des touristes, faire une pyramide, etc. Quelques correspondants allemands en ont profité pour acheter des souvenirs.

Nous avons pique-niqué sur le quai au bord de l’eau, c’était sympa car on pouvait voir les poissons et les goélands qui prenaient le pain qu’on leur donnait.

L’après-midi, nous sommes allés visiter la conserverie Courtin. La guide nous a expliqué l’histoire de la conserverie et nous avons pu assister à une dégustation gratuite. Enfin, le groupe s’est rendu à la crêperie Bosser pour clore cette journée de visites dans le Sud Finistère.

Le soir, les familles se sont réunies au self pour la soirée de l’amitié et sont venues avec leurs spécialités sucrées ou salées. Après le dîner, des lots ont été attribués aux gagnants des différents rallyes et escape games organisés.

Vendredi 23 septembre 

La journée a malheureusement été assez pluvieuse mais nous sommes en Bretagne après tout ! Nous avons quand même pu profiter de la journée. Le matin, le groupe allemand est allé à l’école primaire Marie Curie pour donner envie aux CM2 de faire allemand en 6ème. Ils ont fait des jeux pendant que le groupe français suivait son emploi du temps habituel.

L’après-midi, nous avons participé à un jeu de piste pour faire découvrir Châteaulin et son centre-ville où nous devions reconnaître des endroits emblématiques.

Samedi 24 et dimanche 25 septembre

Toutes les familles pouvaient emmener leur correspondant allemand où ils le voulaient, la plupart des jeunes sont allés au parc d’attraction La Récré des 3 Curés. Beaucoup sont allés à Camaret et Morgat pour découvrir les falaises et voir la plage de l’Ile vierge, ont mangé dans une crêperie ou sont allés dans une biscuiterie pour les derniers achats de souvenirs.

Dimanche, l’heure est venue de rassembler ses affaires et faire ses bagages. Beaucoup ont passé une matinée reposante avant de se dire au revoir devant le bus

Je suis un peu triste que ma correspondante allemande soit partie car elle était superbe et incroyablement souriante. Je ne pense pas être la seule à être un peu triste que le groupe soit parti. Cela aura été une très belle expérience que je n’hésiterai pas à refaire.

La Suite du voyage en Norvège

Lundi 19 septembre
Aujourd’hui, nous avons découvert le lycée des correspondants.

En arrivant à 9 heures, nous avons été accueillis chaleureusement par la proviseure adjointe de l’établissement, dans le grand amphithéâtre. Elle nous a présenté l’école.

Byasen videregaende skole est une école avec une filière générale mais également une voie professionnelle.

A la suite de cette présentation, de petits groupes ont été formés et sont partis pour une visite guidée de l’établissement, assurée par des élèves qui étudient le français depuis 3 à 4 ans.

Les locaux sont immenses, ouverts et chaleureux car le bois est omniprésent tant dans l’architecture des bâtiments qu’au niveau du mobilier.

Les classes de cours sont petites, les élèves peu nombreux en classe mais surtout, ce qui nous a frappé, c’est qu’elles sont vitrées.

Nous avons été émerveillés devant de si beaux équipements, qui offrent un espace de travail apaisant et convivial.

A l’issue de la visite des locaux, vers 11 heures, il était déjà l’heure du « lunch ».

Le groupe s’est dirigé vers la cafétéria ouverte surplombant le hall d’entrée. Certains se sont attablés pour manger tout en prenant le temps de discuter, pendant que d’autres ont pu disputer un match France/Norvège ! Rien de tel pour briser la glace et faire plus ample connaissance !

En Norvège, les cours reprennent vers 12 heures, pour finir vers 15 heures.

Nous avons repris le chemin de l’amphithéâtre pour mener un travail sur les différences culturelles entre français et norvégiens.

Une enseignante d’économie nous a présenté un diaporama très ludique composé de petites caricatures, bien plus parlantes que des mots, et a ensuite invité les élèves à se présenter mutuellement au sein de petits groupes.

Un brainstorming a été mené pour identifier ce qui est typiquement français, idem pour ce qui est typiquement norvégien.

Pour finir la journée, deux entrepreneurs expatriés en Norvège sont venus partager leur expérience et nous présenter leur business, positionné clairement sur le segment du « Made in France » : Une chaîne d’épiceries fines et une boulangerie

Deux beaux exemples de réussite entrepreneuriale à l’étranger, qui permettront pourquoi pas de faire germer de beaux projets chez nos jeunes !

La journée s’est terminée en partageant un café et des lichouseries bien de chez nous apportées, si gentiment, par la maison Franske Nytelser.

Mardi 20 septembre

Cette journée était consacrée à la découverte de la ville de Trondheim, par groupes d’élèves autonomes accompagnés de leurs guides.

Nous avons eu beaucoup de chance, le soleil était de la partie !

Silvia, qui enseigne le français à Byasen videregaende skole, a construit un beau questionnaire mettant en évidence les lieux stratégiques de Trondheim, son histoire et sa culture.

Un grand merci à Silvia

pour ce moment de partage,

si riche en découvertes !

Le matin, nous avons ainsi pu découvrir, au départ de la place centrale Torg :

  • La résidence royale de Stiftsgarden…
  • L’église Notre Dame (et oui, ils en ont une aussi !) ;
  • Le Gamle Bybro (Vieux Pont de la Ville en norvégien), pont permettant de franchir la Nidelva et joignant le centre-ville au joli quartier typique de Bakklandet ;
  • La forteresse Kristiansten (Kristiansten Festning en norvégien), qui est un ouvrage militaire situé sur une colline de la ville de Trondheim. La forteresse fut construite en 1681, après l’incendie de la ville, pour la protéger des invasions venues de l’est. La construction se termina en 1685. Elle remplit parfaitement son rôle en 1718 quand les forces suédoises assiégèrent Trondheim. L’ouvrage fut démobilisé en 1816 par le roi Charles Jean.
  • Le quartier de Solsiden, qui se traduit par « le côté ensoleillé » en norvégien, est un quartier animé et plein de vie ! Ce quartier incarne un esprit post-industriel tout en s’adaptant à son époque. Il a été construit à partir des cendres d’un ancien chantier naval (autrefois l’une des plus grandes entreprises de construction navale de Norvège) et est aujourd’hui l’un des quartiers les plus populaires de la ville. 

A 12h30, nous avions rendez-vous à la cathédrale de Nidaros.

Nous avons commencé par visiter l’exposition « Royal Regalia » dans le Palais de l’archevêque.

Nous avons flâné dans les salles voûtées et sombres de l’aile ouest, et admiré l’exposition nationale Regalia avec entre autres la couronne royale et le reste des joyaux de la couronne norvégienne.

Nous avons flâné dans les salles voûtées et sombres de l’aile ouest, et admiré l’exposition nationale Regalia avec entre autres la couronne royale et le reste des joyaux de la couronne norvégienne.

Puis nous sommes partis pour une visite guidée, et en anglais pour les plus courageux !

La cathédrale de Nidaros a été construite sur la tombe d’Olav le Saint, le roi viking qui christianisa la Norvège et devint le roi éternel de tous les pays. Elle fut commencée en 1070 et achevée dans toute sa splendeur vers 1300.

Après plusieurs incendies et un manque d’entretien, la cathédrale était en très mauvais état au début du 19ème siècle. En 1868, il fut décidé que la cathédrale devait être reconstruite en tant que symbole national.

La restauration de la cathédrale de Nidaros dure depuis 150 ans, mais une trentaine d’artisans travaillent toujours en permanence sur divers projets au sanctuaire national.

La cathédrale de Trondheim est l’église des sacres des rois de Norvège. En 1957, le couronnement des rois de Norvège est remplacé par une consécration, qui a toujours lieu dans cette église importante de Trondheim.

Les groupes se sont dispersés pour 14 h 30.

Certains sont rentrés chez leurs correspondants quand d’autres se sont dirigés vers le centre commercial pour une dernière virée shopping ! L’occasion également de découvrir l’architecture unique du centre commercial Trondheim Torg…